Commune de Plateau de Diesse

Imprimer

La gare de Gléresse sera supprimée

Dans l’intention louable de faire sauter le verrou unidirectionnel entre Bienne et La Neuveville, les CFF ont engagé la réfection des voies ferroviaires et la création d’un tunnel à Gléresse. Provoquant, fatalement ou presque, la fermeture de la gare de cette localité. Et entraînant du même coup la suppression de la liaison directe avec le Plateau de Diesse…

A l’horizon de 2026, la gare de Gléresse fermera définitivement ses portes…  Pour une bonne raison: le doublement de la voie CFF entre Douanne et Chavannes. Eliminer ce goulet d’étranglement sur la ligne Genève-Zurich-Saint-Gall relève bien sûr de l’évidence. Pour autant et comme on s’en doute, cela entraîne quelques conséquences pour les habitants et pendulaires du Plateau de Diesse.

Ainsi, la liaison directe entre Prêles et le réseau ferroviaire suisse, via le funiculaire, sera-t-elle abandonnée au profit d’une connexion routière aux transports sur rail. Il fallait en effet trouver une solution élégante, mais surtout supportable financièrement, tout en maintenant la qualité de l’offre, voire en améliorant ponctuellement la desserte et les correspondances entre bus et trains. De ce point de vue, le Vinifuni continuera de jouer un rôle important dans le dispositif, puisque ses voyageurs pourront être acheminés, par un service de cars, soit à Douanne, soit à La Neuveville, avant de pouvoir sauter dans un wagon. Alors bien sûr, tout étant perfectible, on relèvera les délais très serrés pour assurer les correspondances, avec des temps d’attente très courts, deux minutes seulement à Douanne, tant en lien avec Neuchâtel qu’avec Bienne.

Des retards à craindre

En fait, la version pour l’heure retenue consiste à prévoir une deuxième ligne de bus (en violet sur la carte), reliant Nods à Douanne, via Lignières, Le Landeron, La Neuveville, Chavannes et Gléresse. Celle-ci permettant aux passagers du funiculaire de prendre la direction des deux grandes villes du littoral. On améliore ainsi les communications, tant en nombre qu’en qualité, à destination de Neuchâtel en provenance de Nods et Lignières, tandis que la liaison vers La Neuveville reste maintenue. Toutefois, et après 17 kilomètres de trajet sur la deuxième option, des retards à Gléresse sont à craindre, sans compter les détours et arrêts supplémentaires à La Neuveville (chemin du Stand et Poudeille). Pour répondre à ces impératifs d’horaire, il est prévu un système de feux avec détection des bus et priorisation de leur trajet. En espérant que cela suffise…

La Conférence régionale des transports (CRT1) a lancé une étude, dont les différentes variantes ont été examinées par un groupe d’accompagnement, composé des représentants des cantons, des communes, des entreprises de transport et des autres organismes inclus dans le périmètre du projet. Et c’est donc cet aréopage qui a retenu l’adjonction de la ligne de bus supplémentaire desservant la rive nord du lac de Bienne en plus de l’existante sur le Plateau.

Participer à la consultation publique

On l’a dit, ce projet impactera assez significativement une population de quelque 4000 âmes. Dans l’optique de les associer à la réflexion, elles sont invitées à exprimer leur point de vue, leurs craintes ou leur enthousiasme au sujet de ce nouveau concept de transports publics. Une très large consultation, des habitants, des voyageurs et des communes concernées, s’étendra jusqu’au 8 juillet 2022. L’étude, ainsi qu’un questionnaire, sont disponibles à cette fin sur le site de l’Association Jura-bernois.Bienne.

A l’issue de cette procédure, la conception générale sera adaptée au besoin, puis adoptée par le comité de la Conférence régionale des transports à l’automne prochain. Dans la perspective d’’une mise en service de la nouvelle offre en décembre 2026, pile-poil après que la gare de Gléresse aura définitivement fermé ses portes. Auparavant, il serait sans doute opportun que chacun saisisse cette occasion de faire entendre sa voi(e)x!

Daniel Hanser

=> Lien pour accéder au questionnaire de Jura bernois.Bienne:

Deux lignes de bus pour compenser la fermeture de la gare de Gléresse (en médaillon)…



Retour